Francesco Nchikala : Du petit griot au grand Maestro !

Faites découvrir
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 49
  •  
  •  
    49
    Shares

Francesco ! Travailleur, avides de connaissances et discret, on parle peu de lui, alors qu’il est l’un des meilleurs de sa région. Du haut de ses 35 ans d’âge, celui que l’on surnomme le petit griot en a gagné de l’expérience.

Francesco Nchikala

Le petit griot né

C’est à 7 ans que Francesco rencontre la musique en rejoignant  la chorale de sa paroisse. En 2002 sa mère lui offre sa première guitare, c’est là le début de toute une histoire. Il finit ses études secondaires en 2005 et se retrouve devant deux choix : des études de Médecine ou une carrière musicale. Mais hélas la guitare l’emporta sur le stéthoscope.

A la rencontre des différents artistes en atelier, Francesco perfectionne ses connaissances en guitare et composition. Francesco crée son groupe Manus en 2009 et au courant de la même année il se voit inviter au festival « Africa viva » à Barcelone, Séville et Madrid… Le petit Griot commence à devenir grand.

Le petit Griot grandi

En 2009 Francesco enchaîne des formations dans plusieurs pays d’Europe, réalise des spectacles et se fait  solliciter dans des événements musicaux publics comme privés. Le petit Griot grandi. Généreux, l’artiste prend plaisir à partager avec les plus jeunes, crée des opportunités et ne cesse d’apprendre. Nageant entre culture européenne et africaine, il est un de ces artistes rares avec lesquels les gens de toute nationalité et niveau social peuvent s’identifier.

La vie de l’artiste est un exemple de lutte constante contre l’adversité, le dépassement de soi, l’apprentissage permanent et surtout, la mise en application de cet apprentissage.

Ainsi, vainqueur du prix du maestro légendaire à Katanga Awards 10, son premier album « lettres ouvertes » sorti en 2014 cédera sa place à « Invictus », son nouvel album dont la date de sortie n’est pas encore connue.

Commentaires