Des possibilités meilleures pour la musique Katangaise ? Mythe ou Réalité

Faites découvrir
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 31
  •  
  •  
    31
    Shares

« Quatre siècles avant Jésus-Christ Platon affirmait : « La musique est un moyen plus puissant que tout autre parce que le rythme et l’harmonie ont leur siège dans l’âme. Elle enrichit cette dernière, lui confère la grâce et l’illumine »

De prime abord d’aucun n’ignore l’importance de la musique dans le vécu quotidien. Pour plusieurs personnes elle est la seule drogue autorisée. Elle c’est la musique, qui par ailleurs est cet art d’harmonisation sonore de façon agréable à l’oreille.

Aujourd’hui grâce à la mondialisation, l’internationalisation et la globalisation des systèmes de communications,  les mélomanes de la musique ont accès facilement et rapidement aux réalisations de leurs artistes préférées via internet. Pour bon nombre d’artiste, tout part d’une simple envie, qui se transforme en passion et finit par prendre forme pour ainsi leur permettre de subvenir à leurs besoins.

Du rêve de sa vie, au sentiment incertain d’un avenir meilleur

A côté de ceux qui font de la musique sous le titre artiste international c’est-à-dire gros producteur, matériels de tournages derniers technologie, grande équipe managériale et des milliers de fan, il existe les autres… ceux-là qui peinent à réaliser leurs œuvres, à la promouvoir et se produire en concert devant un grand public. Dans « les autres » ? Nous en faisons partie.

Hormis le côté angélique qui englobe Plateau TV et Radio, Scène, Studio etc. de la musique made in Congo, tout peut basculer du côté obscure pour les artistes  au pays. Alors, lutter jour après jour reste le mot de d’ordre du Game, afin de ne pas tomber avant d’avoir rendu l’âme.

La musique Katangaise vers le monde : Des nouveaux enjeux pour les artistes

Si nous faisons un flash-back d’une décennie dans l’univers musical Africain, il serait correct de dire que c’est la musique sud-africaine qui fut la première à prendre son envol vers l’international. Au fil du temps les autres pays suivirent le chemin.

C’est vers les années 2006-2007 que certains actuels artistes de Lubumbashi débutent leurs carrières musicales avec des défis à relever tels que : Travailler sa notoriété, se construire une image de marque, trouver un producteur et des sponsors etc. Exporter sa musique à l’époque était beaucoup plus compliqué qu’actuellement, où la technologie est venue se proposer en solution à cette question sérieuse, qui est un casse-tête pour bon nombre d’artistes visant un public international.

La  musique katangaise fait partie de la nouvelle vague émergente de cet univers. Les avancées technologies récentes apportent une valeur ajoutée aux productions musicales. De ce fait, on peut produire et vendre ses œuvres grâce à des supports techniques, plate-forme de streaming et commercialisation de musique en ligne bien réputée. Grâce à internet, l’univers tout entier est ouvert aux artistes. Il ne reste plus qu’à travailler pour captiver l’attention d’un mentor et espérer de cette manière profiter d’un management de qualité pour toucher les étoiles.

En conclusion, grâce à internet la nouvelle mission des artistes en 2019 devrait être celle de se démarquer, pour se faire remarquer, et marquer l’histoire.

Ecrit par Nathan Tshika

Commentaires